Toutes les actualités


04/05/2017 - Évènements
Création des ateliers « Bois & Couture » : premiers pas vers les métiers de l’artisanat

Depuis peu, deux nouveaux ateliers dédiés aux métiers de l’artisanat ont été créés sur le chantier d’insertion d’Emmaüs Défi : l’atelier Bois et l’atelier Couture. Ces ateliers ont pour vocation d’aider les salariés à développer de nouvelles compétences et savoirs faires. Pour Sophie, encadrante technique de l’atelier couture, l’objectif premier de l’atelier est d’orienter des femmes en situation de grande exclusion vers les emplois de la couture. Ce projet a pu voir le jour grâce à la Fondation Chanel qui s’est engagée à soutenir l’atelier pendant 3 ans. Ce soutien se traduit sous plusieurs formes de mécénats : financier, matériel mais également de compétence. Une équipe de la maison Chanel va donc venir prodiguer ses savoirs faires aux salariées d’Emmaüs Défi une fois par mois. Pour le moment, 4 femmes ont intégré l’atelier couture, mais à terme, 5 femmes au total pourront profiter de cette opportunité. Certaines d’entre elles n’avaient jusqu’alors jamais utilisé d’aiguille ou encore utilisé une machine à coudre. Sophie est ravie : « Il y a tout à leur apprendre, nous partons de zéro. L’apprentissage se fait de manière progressive, grâce à la démonstration des bons gestes et la répétition de ceux-ci, petit à petit, les femmes assimilent toutes les notions de base de la couture ».

A l’occasion de la vente au BHV Marais qui aura lieu les 19, 20 et 21 mai. Les salariées, guidés par le thème « Sous les pavés le potager », ont pu laisser leur créativité s’exprimer et ont déjà réalisé des tabliers aux motifs printaniers, des pochettes fleuries aux couleurs vives et des tote bag en tissu vintage. Il y a une part de travail manuel, où la technicité est très importante, mais également une grande part de créativité. Le fait de laisser libre cours à leur imagination calme et apaise les salariées. Plus encore, les conseillers en insertion professionnelle qui accompagnent les salariées, ont constaté de nettes améliorations, notamment une plus grande confiance en soi et un gain d’assurance. Ces améliorations peuvent constituer une aide précieuse pour leur avenir professionnel.

Quant à l’atelier Bois, pour Pierre l’encadrant technique, l’important est avant tout de valoriser et stimuler les salariés : « Je décide des objets que l’on crée, mais ce sont les salariés qui les réalisent de A à Z. C’est extrêmement valorisant pour eux, et ça les rend super fiers de voir que les meubles qu’ils ont fabriqué sont exposés en magasin et vont être vendus. ». Pour les 3 salariés de l’atelier, c’est l’opportunité de donner une seconde vie aux objets, et de créer quelque chose de beau. Grâce à ce projet, né d’un partenariat avec la Fondation Maison du Monde, les salariés en parcours d’insertion montent peu à peu en compétence : « cela permet de faire travailler la rigueur, l’inventivité, mais aussi la précision et la finesse des gestes.» explique Pierre.

  
  

Plus d’une cinquantaine de créations ont déjà vu le jour au sein de l’atelier. Allant de la restauration d’un fauteuil, à la customisation d’une étagère jusqu’à la création totale d’un meuble à partir de pièces recyclées. De nombreuses pièces ont été créées et customisées spécialement pour la vente BHV Marais parles salariés de l’atelier bois. L’intérêt de ces ateliers réside également dans la revalorisation du matériau bois et du textile grâce à des démarches de réemploi qui s’inscrivent dans l’économie circulaire. Au sein du chantier d’insertion d’Emmaüs Défi, ils favorisent l’insertion professionnelle des personnes en situation de grande précarité, en leur enseignant des savoirs faires spécifiques aux métiers de l’artisanat.