Toutes les actualités


21/04/2017 - Évènements
Emploi, logement, santé : les premiers pas vers la liberté

L’association Emmaüs Défi, créée en mai 2007, compte aujourd’hui 140 salariés en parcours d’insertion professionnelle. Tous les salariés ont le point commun d’être dans une dynamique de retour vers l’emploi. En revanche, tous ne sont pas confrontés aux mêmes problématiques. Pour certains les difficultés sont d’ordre administratif, de santé, d’hébergement ou encore de qualification. Sur le chantier d’insertion d’Emmaüs Défi plusieurs acteurs de l’accompagnement sont présents au quotidien afin de lever ces différents freins. On trouve notamment une chargée de partenariats santé ainsi qu’une chargée de partenariats logement qui interviennent dans le cadre du dispositif Convergence.

Pour Isabelle, chargée de partenariats santé chez Emmaüs Défi, les difficultés majeures liées au domaine de la santé sont la non prise en charge de différents maux comme le mal de dos, la fatigue chronique, les problèmes de peau mais aussi la souffrance psychique et les addictions. Elle informe et sensibilise l’ensemble des salariés sur la nécessité de prendre soin de soi. Bon nombre d’entre eux ont connu des périodes d’errance, voire plusieurs années passées dans la rue. Les conséquences pour leur condition physique et mentale sont importantes. En effet, au fil des années, « ces personnes ont pris l’habitude d’avoir mal et de passer outre leur souffrance quotidienne » confie Isabelle. Aussi, « ils ont la conviction que les soins coûtent chers. Or la ville de Paris est riche en dispositifs et associations de santé qui soignent gratuitement les publics en grande précarité. Mais encore faut-il en avoir connaissance. ». Une partie de ses missions consiste donc à faire de la prévention auprès des salariés, veiller à ce qu’ils puissent disposer d’une prise en charge adaptée, et qu’ils accèdent facilement à des lieux de parole où ils pourront retrouver une certaine sérénité.

D’autant plus que, ajoute Isabelle, : « Pour travailler et accéder à l’emploi classique, il faut être en bonne santé. Cela passe aussi bien par l’audition, la vue, ou encore les soins dentaires ». Elle met également tout en oeuvre pour développer et établir de nouveaux partenariats santé. Son but est de créer des liens forts avec des partenaires de qualité mais pas seulement, elle recherche aussi une large diversité d’organismes de santé. Ponctuellement, les salariés ont besoin de soins médicaux spécifiques concernant des pathologies diverses (troubles du sommeil, psoriasis, addiction, …), c’est pourquoi il faut être en capacité de les orienter vers des professionnels adéquats, par exemple : un sophrologue, un podologue ou encore une psychologue qui parle le russe. Aujourd’hui, Emmaüs Défi collabore régulièrement avec une dizaine de partenaires santé, parmi eux, nous citerons : la maison de santé Michelet située dans le 19ème, L’EPOC (Espace psychanalytique d’orientation et de consultation), la Cité de la santé à la Villette, Les Psy du Coeur ainsi que l’espace Marcel Olivier.


Bien souvent, la santé va de pair avec le fait d’avoir un toit au-dessus de la tête. Raison pour laquelle Amel, chargée de partenariats logement à Emmaüs Défi, fait de son mieux pour aider un certain nombre de salariés à trouver un logement stable ou un hébergement. Amel explique : « Même si le logement ne fait pas partie de la mission première d’Emmaüs Défi, il n’en est pas moins primordial pour l’accès à l’emploi ».

Ses missions réclament des connaissances bien spécifiques. Les dispositifs d’accès au logement et la gestion des dossiers sont complexes. L’administratif autour de ce type de demande réclame du temps et bien souvent, de nombreuses relances si on souhaite que cela aboutisse. De par sa diversité, le cadre des dispositifs existants (DALO, SIAO, DLH, accords collectifs, …) est épineux à appréhender. C’est pourquoi, les salariés ont besoin d’un accompagnement renforcé et d’un suivi régulier.

En plus de son rôle de conseil et d’accompagnement, Amel oeuvre également au développement de partenariats avec différentes structures. Emmaüs Défi collabore aujourd’hui avec Efidis, un acteur majeur du logement social en Ile-de-France, avec Emmaüs Habitat, bailleur social créé par le mouvement Emmaüs ainsi qu’avec Paris Habitat, le premier bailleur social de la ville de Paris. Grâce à ces partenaires et au lien de confiance qui s’est créé, Emmaüs Défi essaie de faciliter l’accès au logement pérenne mais tente aussi parfois de répondre à des situations d’urgence notamment lorsqu’un salarié perd son hébergement. Amel s’enthousiasme : « Je suis heureuse de pouvoir aider les salariés sur ce plan car un logement autonome, c’est plus qu’un simple appartement, c’est un projet de vie, c’est la liberté, c’est fort, et c’est surtout l’aboutissement d’un long parcours souvent difficile. »