Toutes les actualités


22/06/2016 - Innovation
Un partenariat entre Stagiaires Sans Frontières et Emmaüs Défi, pour quoi faire?

Vous en avez peut-être entendu parler en début de semaine : les salariés de Saint-Gobain se sont mobilisés pour nous donner les objets dont ils n’avaient plus besoin. En trois semaines, Emmaüs Défi a ainsi pu collecter plusieurs dizaines de cartons et remplir un camion entier. Cette opération a pu être menée à bien grâce à Constance, stagiaire chez Saint-Gobain mais aussi chez Emmaüs Défi, qui a organisé la collecte.

DSC_0025

Ce type de stage a été créé par Stagiaires Sans Frontières, une association qui souhaite donner la possibilité à des étudiants d’effectuer un stage partagé entre le monde de l’entreprise et celui des associations. Un ou plusieurs jour(s) par semaine, les stagiaires travaillent au sein d’une des associations à fort impact social proposées par Stagiaires Sans Frontières. Durant toute la durée de leur stage, ils bénéficient ainsi d’une expérience professionnelle en entreprise « classique » et peuvent s’investir au sein de structures de l’économie sociale et solidaire (ESS). Ce double parcours est d’ailleurs l’occasion de faire se rencontrer ces deux mondes : l’opération de collecte organisée par Constance, qui a permis aux salariés de Saint-Gobain de découvrir le projet d’Emmaüs Défi et de le soutenir, en est un excellent exemple.

Stagiaires Sans Frontières va même plus loin : le jeudi 23 juin, l’association organise une rencontre entre les entreprises et les associations partenaires. L’événement, réservé aux salariés des entreprises et aux représentants des associations, sera l’occasion d’échanger sur nos missions et l’impact positif de ce type de stage. La rencontre se déroulera dans les locaux d’Emmaüs Défi, qui a cru à la mission de Stagiaires Sans Frontières dès sa création et qui accueilli la première stagiaire à bénéficier de ce programme. Nous sommes évidemment fiers d’accueillir cet événement, qui correspond à notre manière d’envisager l’entreprise: un point de rencontre entre l’activité économique et l’engagement social.

En parallèle, et depuis une semaine, Emmaüs Défi accueille Félix, Anthony et Thomas, trois lycéens qui effectuent leur premier stage hors période scolaire. Pendant 10 jours, il vont donc participer à la vie du chantier d’insertion et découvrir l’action d’Emmaüs Défi en participant aux différents ateliers de tri ou en assistant les responsables des dispositifs que nous développons, comme la Banque Solidaire de l’Equipement. L’un de ces trois lycéens, Félix, a décidé de bénéficier du parcours proposé par la Mairie de Paris pour passer une partie de ses vacances à découvrir l’économie sociale et solidaire.

Ce type de parcours, récemment créé, comme le stage partagé proposé par Stagiaires Sans Frontières sont deux initiatives que nous ne pouvons qu’encourager. Il nous semble important que des étudiants ou des lycéens, avant leur entrée sur le marché du travail, découvrent l’ESS. A mi-chemin entre l’association et l’entreprise, des structures comme Emmaüs Défi portent des projets à fort impact social et donnent un sens à l’activité économique qu’elles produisent ou tout simplement aux emplois et aux stages qu’elles proposent. Espérons que dans les mois et les années à venir, de plus en plus de jeunes bénéficieront de ces programmes et s’investiront dans des structures dont l’objectif est de faire coïncider innovation, activité économique et solidarité.