Tous les portraits

Françoise

Salariée à la section jouets

Françoise, blonde platine à la bonne humeur contagieuse, est embauchée chez Emmaüs Défi en 2O11. Après avoir vécu un an dans la rue, dont sept mois sous les tentes du Canal Saint Martin, et quatre ans et demi dans une chambre au Palais de la Femme, elle accède à son propre logement.

Celle qui se plait à se définir comme « le rayon de soleil de Défi » commence d’abord par travailler dans le textile avant de s’occuper du rayon jouets du bric-à-brac de Riquet. Les jouets c’est son truc. La vente du samedi aussi : « J’adore le samedi. Tu vois pleins de gens, tu rigoles, tu parles avec tout le monde, on est tous contents. »

Souffrant de diabète et d’hypertension, Françoise est reconnue comme travailleur handicapé. Dans le cadre du projet « Convergence » d’Emmaüs Défi, elle parvient à prendre les rendez-vous nécessaires pour se faire soigner. Françoise s’est fait opérer en juin 2O14, elle a perdu 43 kilos. Malgré quelques soucis de santé, elle arbore une forme olympique.

Son contrat terminé, Françoise aimerait trouver un poste d’animatrice pour les personnes âgées. « Dans les maisons de retraite, ils n’ont pas toujours quelqu’un qui les écoute et les fasse rire. »


« La souffrance, parfois il faut en rigoler pour pouvoir la gérer. »

« C'est quelque chose qui pèse vraiment, la solitude. C'est difficile de se rendre compte à quel point c'est important de se sentir accompagné. C'est pour ça que j'aime travailler ici, parce que c'est comme une famille. Je suis tellement contente d'arriver le matin et de retrouver tout le monde. »