Tous les portraits

Sylvain

Conseiller en insertion professionnelle

 

C’est un parcours atypique qu’a connu Sylvain chez Emmaüs Défi depuis 4 ans ! D’abord chargé de développement pour le projet Amistocks, il sera ensuite encadrant technique de l’atelier électro puis conseiller en insertion professionnelle. On vous raconte !

Après des études de commerce, Sylvain trouve son premier job au sein d’une entreprise : comme souvent, cette expérience lui permet de se rendre compte qu’il a besoin d’un travail avec plus de sens. Il entame alors une période de reconversion, entre chômage et expériences bénévoles à la Ligue des Droits de l’Homme ou au Secours Catholique. C’est en s’intéressant au mouvement Emmaüs qu’il entend parler d’Emmaüs Défi: c’est décidé, il postule !

En 2015, Sylvain rejoint donc l’association pour développer les partenariats et organiser l’activité des Amistocks d’Emmaüs Défi, notre réseau de points de collecte pour les dons des particuliers. Mais son envie d’être encore plus au contact “du terrain” et surtout des équipes en insertion est trop forte : au bout d’un an, il devient encadrant technique pour l’atelier électro. Sa mission, en tant qu’encadrant, est de poser le cadre de travail pour préparer les salariés à leur futur emploi, au moment où ils quitteront Emmaüs Défi. Il explique pourquoi son métier d’encadrant est particulièrement important dans un chantier d’insertion : “C’est important de mettre un cadre pour les salariés, et surtout pour ceux qui ont vécu longtemps à la rue : ils ont besoin de cadre, ils n’ont plus forcément les codes pour vivre en société. »

De nature curieuse, il évolue naturellement vers le poste de Conseiller en Insertion Professionnelle. Au quotidien, il accompagne les salariés pour définir ensemble des stratégies afin de diminuer les freins sociaux à l’emploi : recréer du lien, choisir des formations, entamer l’accompagnement du salarié et de sa famille (logement, santé, accès aux droits…), etc.

Le parcours original de Sylvain chez Emmaüs Défi n’est pas fini ! Sa motivation ? L’apprentissage et le travail collectif !

“Je n’irai pas bosser dans une structure qui n’a pas de sens pour moi. Chez Emmaüs Défi, j’aime l’ambiance et le collectif parmi tous les salariés. Je suis curieux, j’aime apprendre, et Emmaüs Défi me permet d’apprendre énormément. Je n’ai pas de formation de travailleur social, ni d’éducateur mais j’apprends tous les jours sur le tas.”