L’histoire de Célestine

Célestine a 67 ans. Elle est réfugiée. Elle est originaire de la République Démocratique du Congo où elle travaillait dans les champs avec son mari. 

En 2017, forcée de quitter son pays, elle doit tout abandonner derrière elle : ses enfants, son mari, sa maison. Elle est arrivée en France, en tant que réfugiée. C’est grâce aux associations qu’elle a pu avoir de quoi s’habiller, se nourrir et se loger.

Avant même d’avoir des papiers, Célestine fait du bénévolat pour rester active et se sentir utile : Restos du Cœur, Ressourcerie Créative et Emmaüs Défi. C’est comme ça qu’elle découvre Emmaüs Défi.

Dès son arrivée en France, Célestine a cherché des cours de français. Deux ans plus tard, elle le parle couramment.

Célestine loge actuellement dans un foyer de l’Armée du Salut et cherche un logement plus proche de l’atelier, car elle a du mal à se déplacer.

Célestine travaille chez Emmaüs Défi depuis le mois de septembre 2020. Elle est heureuse de travailler dans un lieu où l’on ressent l’amour et l’héritage de l’Abbé Pierre. Elle est aussi contente d’apprendre la couture à l’atelier sur des machines professionnelles. Et elle remercie tous les jours le Ciel pour tout ce qu’elle a reçu. « Je suis arrivée les mains vides, on m’a tout donné. »

 

Découvrez les histoires de Claudiu, Aurelia, Julian, Célestine, et Kader.