Un accompagnement concerté

logo-FSE-2015-complet_action

 


La grande exclusion ne peut être traitée uniquement par le travail. On pense souvent au logement ou à la santé, mais il faut tenir compte également des difficultés administratives, des questions de handicap ou encore des problèmes d’addictions. Les salariés en insertion d’Emmaüs Défi présentent en moyenne 6 ou 7 freins à la réinsertion et sont souvent accompagnés par plusieurs référents sociaux suivant chacun une problématique spécifique (hébergement, suivi RSA, suivi judiciaire, administratif et emploi).

 

Les principes Convergence

 

Pour sortir durablement une personne de la rue, il est nécessaire de la placer au cœur de l’accompagnement. C’est l’objectif de l’expérimentation « Convergence », qui s’appuie sur :

> Une durée de parcours d’insertion par le travail prolongée jusqu’à 5 ans.

Le renforcement du chantier avec des moyens spécifiques et adaptés au public. Ainsi, à Emmaüs Défi, un éducateur est présent, et un accompagnement de proximité est proposé pour les démarches administratives ou les Rendez-Vous médicaux : ces postes ne sont pas prévus sur les chantiers d’insertion classique. Une cantine a également été mise en place pour proposer un repas chaud à tous les salariés le midi.

> Un accompagnement concerté entre les référents et/ou les travailleurs sociaux autour des besoins de la personne.

Un accompagnement prolongé après l’accès à l’emploi et/ou à un logement durable.

La construction d’un réseau d’acteurs au niveau du territoire parisien sur les questions de l’emploi, de l’hébergement et de la santé, animé par des chargés de partenariat dédiés.

 

La première phase expérimentale Convergence a été portée par Emmaüs Défi sur la période 2012-2O15. Elle a permis d’accompagner 236 personnes et a fait l’objet d’une évaluation externe menée par le cabinet Geste au premier semestre 2O15 : synthèse de l’évaluation

 

2O16-2O18 : Deuxième phase expérimentale Convergence

 

Au regard des résultats de cette évaluation et de la cohérence du dispositif avec les orientations du Plan Pluriannuel de Lutte contre l’exclusion, les conclusions des Etats Généraux du Travail Social et les actions du Pacte Parisien de Lutte contre l’Exclusion, le Comité de Pilotage a décidé de lancer une nouvelle phase expérimentale sur 3 ans (2O16-2O18) incluant le déploiement du dispositif sur d’autres chantiers visant le même public afin d’élaborer un modèle de déploiement territorial. Ce projet recouvre deux volets

Volet 1 : Déploiement et mutualisation des ressources

Depuis avril 2O16, Convergence a été déployé sur 3 nouveaux chantiers d’insertion parisiens : le chantier d’insertion Prélude de l’association Aurore, le chantier Bio-nettoyage du CASVP et Rejoué. Ce sont aujourd’hui plus de 200 salariés qui peuvent bénéficier de cet accompagnement renforcé.

De manière concrète, le déploiement de Convergence sur d’autres chantiers consiste en:

>La mise en œuvre sur ces chantiers des principes développés dans le cadre de la première phase expérimentale (accompagnement concerté, renforcement des ressources d’accompagnement).

>L’élargissement et la mutualisation du réseau de partenaires emploi, santé, logement et formation (cet axe étant à développer avec le recrutement d’un chargé de partenariat dédié).

>La mutualisation des chargés de partenariat qui sont mobilisables par les chargés d’insertion des 4 chantiers, au bénéfice des 200 salariés accompagnés.

 

Volet 2 : Évaluation et recherche

Un travail de recherche permet d’approfondir, sur la durée de l’expérimentation, l’étude des coûts évités réalisée lors de la première phase pour évaluer l’efficience économique des dispositifs d’insertion renforcés tels que Convergence.

Une évaluation des impacts du dispositif sur les parcours des salariés est également en cours. Les résultats seront publiés au cours du premier semestre 2O18, afin de valider les modalités de déploiement du dispositif. Elle s’appuiera sur les objectifs définis au lancement de cette nouvelle phase expérimentale.

 

Le réseau partenarial Convergence

 

 

Financements

L’expérimentation Convergence a bénéficié de financements de la DGCS (Direction Générale de la Cohésion Sociale), la Ville de Paris, la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale), la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi), l’ARS 75 (Agence Régionale de Santé), la Fondation Vinci pour la Cité, la Fondation Sanofi Espoir, Nexity et PAI Partners. Convergence bénéficie de financements européens via le FSE (Fonds Social Européen)

 

pastedimage-1 pastedimage-2 pastedimage pai fondation-vinci mairie-de-paris dir-generale-emploi-et-formation-pro dir-regionale-entreprise-concurrence-conso-travail-emploi dgcs ministere-des-affaires-soc-et-sant

·