Tous les portraits

Jean-Pierre

Ancien bénéficiaire de Premières Heures

Avant d’arriver chez Emmaüs Défi, Jean-Pierre passe un an et demi dans la rue, finissant par trouver refuge sous une tente au Bois de Vincenne.

Avoir acquis des compétences dans de nombreux domaines (charcuterie, mécanique, démolition, agro-alimentaire …) rend cette période « d’inactivité » d’autant plus difficile à accepter.

Fin 2013, il est orienté vers Emmaüs Défi par les Maraudes. Il effectue son retour à l’emploi dans le cadre du dispositif « Premières Heures » et effectue principalement des livraisons de meubles. Après deux mois, il signe un Contrat Unique d’Insertion. Ce changement de statut lui permet d’obtenir un hébergement.

Lorsque son contrat sera terminé, Jean-Pierre a prévu de retourner en Bretagne.

« Quand j'étais dans la vie active, jamais je ne me serais imaginé que la pauvreté telle que je l'ai vue existait. Quand on va bien, on marche un peu avec des œillères sans imaginer le monde extérieur. Quand on le voit, ça nous change. »
 
« Ici, c’est comme vivre en famille. L’équipe d’encadrement des salariés, on dirait presque que c’est des gens qui ont vécu ce qu’on a vécu, parce qu’ils comprennent, ils savent quoi dire. Grâce à eux, toutes les portes se sont ré-ouvertes au fur et à mesure. Je me ressens dans mon élément, comme avant. »